Prix Bienveillance 2023

Prix bienveillance

Portrait de finaliste : Camille Fortier-Jordan

Cette année le jury du prix bienveillance s’est donné la mission d’inspirer notre industrie et d’honorer ceux qui se démarquent au quotidien. C’est pourquoi nous avons décidé de créer un dossier de portrait sur les personnalités bienveillantes nommées cette année. Lumière sur une personne qui fait une différence dans notre industrie : Camille Fortier-Jordan

bec : Quelle a été ta réaction quand tu as vu ton nom/ta photo comme finaliste pour le prix bienveillance ?

CFJ : J’ai été profondément surprise et émue d’apprendre que j’ai été nommée finaliste pour le prix de bienveillance. Ce qui rend cette reconnaissance encore plus spéciale, c’est le fait que mon équipe ait soumis mon nom sans même m’en parler.

bec : Pourquoi penses-tu qu’on a décidé de t’honorer cette année ?

CFJ : Je crois que j’ai été nominée cette année parce que depuis mon arrivée chez Publicis en septembre 2022, j’ai fait un effort conscient pour écouter les gens, les encourager à être leur meilleur d’eux-mêmes et prendre le temps de véritablement les entendre.

bec : Qu’est-ce que la bienveillance pour toi ?

CFJ : La bienveillance c’est d’avoir de la considération pour les autres. Je suis toujours prête à tendre la main et à aider lorsque c’est nécessaire. J’aime écouter, conseiller et encourager ceux qui m’entourent. Quand on y pense, c’est impossible de regretter d’avoir été bienveillant.

bec : Est-ce que le bien-être est une priorité dans ton environnement de travail et si oui, de quelle manière cela se présente-t-il ?

CFJ : Oui, c’est LA priorité au travail en tant que gestionnaire et leader. C’est essentiel pour que nos talents performent à leur meilleur et s’épanouissent au travail. Ça contribue à créer des environnements où les talents peuvent s’épanouir et se développer pleinement. Pour moi, cela signifie faire preuve d’écoute sans jugement, de compréhension et d’empathie envers mes collègues. Un simple conseil peut donner des ailes et faire toute la différence dans la journée de quelqu’un. Il est extrêmement important pour moi de reconnaître les efforts et les contributions de chacun. Nous mettons l’accent sur cette reconnaissance lors de nos réunions bi-mensuelles, où chaque personne a l’occasion de reconnaître un collègue qui a fait une différence, même minime soit-elle. Dans mon rôle de Directrice Générale de Publicis Montréal, je suis consciente que nos actions et comportements ont un impact direct sur la culture de notre agence. Au final, la bienveillance, ce n’est pas une bonne action une fois par année. C’est des actions au quotidien qui font la différence pour nos talents. Et nous gagnons tous à être plus bienveillant.

bec : Si tu devais nommer quelqu’un comme personnalité bienveillante cette année, qui ce serait ?

CFJ :  Outre que les finalistes, je nommerais Sann Sava, celle qui m’a nominée pour ce prix. Qui pourrait être plus bienveillant que quelqu’un qui prend le temps et l’initiative de soumettre la candidature d’un collègue ? Sann est toujours présente pour son équipe, à l’écoute de leurs besoins et prête à les défendre. Son dévouement aurait fait d’elle une candidate exceptionnelle pour ce prix.

Soyez à l’affût des lauréats lors du concours IDEA le 8 juin prochain !

Par bec Tags: 2023, prix bienveillance, Publicis

Infolettre

Ne manquez rien des nouvelles du bec!