Actualités

Témoignage

Carolina Machado Cabral, la plus inventive de nos ambassadrices

Le bec vous souhaite une très belle année 2018 !

En ce début d’année, nous rencontrons la géniale Carolina, cofondatrice du Club Social et bénévole sur le comité Bal en Noir depuis quelques années. Voici son entrevue:

bec: Salut Carolina, peux-tu te présenter en quelques mots?

Carolina :  Je m’appelle Carolina Machado Cabral et j’ai 30 ans. Je suis coordonnatrice chez Akufen depuis bientôt 4 ans, cofondatrice du Club Social avec Élodie Doua et je fais partie du bec en tant qu’ambassadrice depuis bientôt 3 ans.

bec: Comment as-tu connu le BEC?

Carolina : J’ai connu le bec quand je travaillais chez Orange Tango, via Laure De La Moussaye qui faisait partie du bec. Souvent le soir elle quittait pour des meetings du bec et elle m’expliquait un peu ce que c’était. Et puis par la suite, quand Élodie (Élodie Doua, ambassadrice du mois de novembre) m’a dit : « on a peut-être un projet avec le bec, ça te tentes-tu d’embarquer? », comme je connaissais un peu déjà c’était quoi, je n’ai pas eu peur d’embarquer dans l’aventure.

bec:  Pourquoi as-tu voulu t’impliquer au bec?

Carolina : J’ai voulu m’impliquer au bec parce que… juste de savoir que les gens en communication et marketing ont accès à un organisme qui est là pour eux, s’ils ont des problèmes de toutes sortes. En fait, c’est bien de savoir que tu es entourée et puis que tu es appuyée par un organisme dans ton milieu de travail.

bec:  De quelle manière t’y impliques-tu maintenant?

Carolina : Ça va être la 3ème édition cette année qu’avec Le Club Social on s’occupe de toute la scénographie et bien plus pour le Bal en Noir.

bec:  C’est quoi pour toi être bénévole au bec?

Carolina : Être bénévole au bec, c’est donner beaucoup de temps, s’impliquer, avoir des meetings le soir. C’est faire partie d’une gang super cool et puis de savoir que le temps que tu mets sert à quelque chose en bout de ligne. Ça permet d’amasser des sous, de faire plein d’activités puis de savoir que cet organisme-là sert vraiment à quelque chose.

bec: Ton évènement préféré dans tous les beaux évènements que l’on fait?

Carolina : C’est sûr que l’évènement que j’aime le plus c’est le Bal en Noir, qui revient à tous les printemps. C’est un des projets sur lequel on met beaucoup de temps. D’être là depuis le début, d’être là le soir de l’évènement, et de voir tout l’accomplissement qui est derrière ça, c’est vraiment super.

bec: As-tu une édition préférée ?

Carolina : Je pense que ça va être cette année. L’édition de cette année, on est déjà en préparation et c’est super excitant. Ça va être différent des autres années, j’ai bien hâte!

bec :  Pourquoi crois-tu que le BEC fait une différence dans notre industrie ?

Carolina :  Je crois que le bec fait une différence dans notre industrie, parce que j’ai souvent eu à côtoyer des gens qui ont fait affaire aux services du bec. Et souvent les gens ont tendance à penser que le bec c’est uniquement des services plutôt au niveau psychologique, mais c’est bien plus que ça. Il y a de l’aide juridique, financière… on peut les appeler pour à peu près n’importe quoi.

bec : Si tu pouvais nommer le prochain ambassadeur à passer devant notre caméra, ce serait qui?

Carolina: La prochaine ambassadrice… je nommerais Stéphanie Lebon de chez Havas Montréal.

Si vous souhaitez devenir bénévole pour le bec, inscrivez-vous ici: https://le-bec.org/nous-soutenir/ à la section « donnez de votre temps » .

Par BEC Tags: 2018, ambassadeur du mois, janvier, témoignage