Actualités

Nouvelle, Santé et bien-être

ALAViDA : soutien sur demande pour la consommation de substances

Le bec annonce un partenariat avec ALAViDA pour offrir à sa communauté un accès facile à des soins pour des troubles liés à la consommation de substances, qu’ils soient légers, modérés ou graves.

Dans le prolongement de ses services croissants en matière de santé mentale et de bien-être, le bec offre désormais aux membres de sa communauté un accès gratuit à ALAViDA, une entreprise de LifeSpeak Inc.

ALAViDA permet d’accéder à des techniques de soins qui s’appuient sur des données probantes, avec des ressources disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, des coachs, des thérapeutes et des médecins avec qui il est possible d’échanger par SMS ou à qui on peut parler en toute sécurité depuis chez soi.

Sunil Sekhar, membre du conseil d’administration du bec-nabs et vice-président des ressources humaines chez FCB Canada, a ajouté : « La culture de notre secteur a normalisé la consommation d’alcool pour célébrer une victoire, une longue semaine ou tout type d’événement marquant. En ajoutant ALAViDA à sa gamme de services, le bec souhaite participer à l’élimination du tabou lié à la consommation. »

« Les préoccupations concernant la relation difficile des gens avec les substances, notamment l’alcool, ont suscité une nouvelle opportunité pour nous de fournir à notre industrie les outils permettant d’évaluer comment les substances comme l’alcool affectent leur vie. » explique Louise Berube, directrice des allocations et des services du bec-nabs. « ALAViDA invite quiconque à explorer en toute confidentialité la question de la consommation et d’apporter, au besoin, les changements souhaités. »

Selon l’Institut canadien de recherche sur l’alcoolisme et les toxicomanies, la consommation de substances psychoactives coûte chaque année aux entreprises canadiennes environ 15,7 milliards de dollars en absences, en perte de productivité et en demandes de prestations d’invalidité.

« Des études ont montré qu’un· canadien·ne sur cinq dit boire davantage, mais on estime que seulement 10% d’entre eux·elles cherchent à se faire soigner en raison de la stigmatisation associée à la consommation d’alcool ou de drogues », déclare Elliot Stone, président d’ALAViDA. « Le bec-nas est un client de longue date de notre société mère, LifeSpeak, et s’aligne avec nos valeurs dans la mesure où nous mettons tous deux les gens au premier plan. Aider les individus à s’épanouir signifie leur offrir les ressources qui leur permettent de prendre leur vie en main. Comme pour tout autre trouble, il est essentiel de le détecter tôt afin d’augmenter les chances que les individus se manifestent avant qu’il y ait une crise et que le traitement soit efficace. »

Essayez-le dès maintenant : try.alavida.co/bec

À propos de ALAViDA

ALAViDA contribue à combler le manque de prise en charge de la consommation d’alcool et de drogues en guidant et en soutenant les individus avant leur invalidité grâce à des ressources confidentielles, fondées sur des preuves et accessibles depuis n’importe quel téléphone intelligent. La plateforme peut être utilisée en prévention des effets bien connus sur la santé d’une consommation prolongée d’alcool et de substances en offrant de véritables solutions aux personnes qui ont besoin de l’aide de médecins, d’une psychothérapie, de stratégies de gestion des médicaments ou d’une réadaptation virtuelle.

Par bec

Infolettre

Ne manquez rien des nouvelles du bec!